05/10/2015

Baby-sitter de l’extrême

Bay-sitting
Baby-sitting

Bonjour tout le monde !

Je suis contente de revenir vous voir avec ce nouveau post. Ces derniers temps j’ai été pas mal occupée avec la création d’un nouveau site, Avelis dont je vous parle bientôt.
Je me rends compte qu’on a changé de saison depuis le dernier post. Ca y est, à nous la nuit à 18h30 et le lever du soleil à 10h. Personnellement, j’aime assez l’automne. Les couleurs sont dingues et on commence à ressortir ses pulls doudou. Je crois que de manière générale j’aime les changements de saison, synonymes de renouveau. Chacune d’elle a son lot de petits plaisirs que je suis contente de retrouver chaque année. Par exemple, je ne peux toujours pas m’empêcher de m’extasier devant des marrons au début de l’automne. Je me souviens que quand j’étais petite, je les ramassais pour les donner à ma maman, qui les mettait dans un grand vase en verre pour décorer sa boutique.

Bien sûr, pour certains, l’automne est synonyme de mélancolie. Ma frangine a trouvé un moyen très efficace pour contrer ce sentiment et prolonger un peu l’été : partir en vacances au soleil juste au moment du changement de saison.
Pour son anniversaire, mon beau-frère lui a fait la surprise de lui offrir un petit séjour en Corse, en amoureux, pépouze. Oui mais voilà, comment faire pour partir sans les enfants qui ont repris l’école ? C’était sans compter sur Super Tatipou (c’est mon nom de scène auprès des grumeaux) qui a accepté de garder enfants et bouledogues pendant leurs 4 jours de liberté corse. Et ça a été… rock’n’roll. J’adore mes neveux. Ils sont mignons et me font bien rire mais bon sang quels caractères ! Les chiens ne font pas des loutres me direz-vous. Et puis le plus grand arrive dans l’âge « Je sais mieux que toi d’abord », « C’est ma maison j’te f’rais dire », … Agaçant. Mais bon, entre deux conneries on a bien rigolé, on a joué c’était chouette. J’ai pu passer un peu de temps avec mes neveux, que je vois peu à cause de mon expatriation bretonne. Et surtout, ma soeur a pu profiter pleinement de ses vacances, ça lui a fait du bien. J’ai même fait le ménage chez elle pour parfaire sa semaine. Je suis une petite soeur exemplaire et qui prépare le terrain pour Noël !

La prochaine fois, je vous parlerai de… OH ! UN MARRON !

Si vous avez aimé cet article, reprenez-en un autre :

LAISSER UNE PETITE BAFOUILLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*